Critiquer un album ou un jeu... Quel exercice bien difficile !
Comment puis-je donner un avis sur un dessin alors que je suis bien incapable de faire une planche de bd cohérente ?
Comment puis-je critiquer un jeu de société alors que je n'ai pas idée de la galère que ça peut être pour l' éditer ?
Qui suis je pour revêtir le costume de juge ?
C'est ces quelques questionnements qui me font arrêter de temps en temps la publication sur ce blog mais...
Il faut savoir que tous les avis postés ici sont partiellement partisans... En effet, j'ai fait la démarche d'acheter le jeu ou le livre... Je ne suis donc pas impartial !
Alors on va dire que ce blog est là pour mettre en lumière certaines œuvres, pour voir mes coups de cœurs et mes déceptions mais attention, il est nécessaire de se faire sa propre opinion !

David B refait un livre se situant après 1918


Le dernier David-B est arrivé chez Fututopolis… Super beau livre, belle couverture… mais ça vaut quoi dite donc ? Par les chemins noir tome 1 « les prologues » est un tome d’introduction et donc par conséquent est un peu trop cours pour se faire une véritable idée sur l’histoire.

Tout se passe au lendemain de la Première Guerre Mondiale en 1919 à Fiume.
Gabrielle d'Annunzio, poète et soldat, à la tête d'une troupe de militaires italiens ralliés à sa cause, entre dans Fiume le 12 septembre. La ville, qui se nommait Rijeka, et dont une grande partie de la population d'origine italienne demandait son rattachement à l'Italie, était occupée par les Alliés. D'Annunzio voulait offrir cette ville à Rome. Mais les gouvernements alliés ne sont pas d'accord, et demandent aux Italiens d'encercler Fiume et de sommer D'Annunzio à se rendre. Ce dernier proclame Fiume comme république indépendante. Voilà donc « une première brique » décrite par David-B : une ville remplie de brigands, révolutionnaires et poètes

Nous faisons le connaissance de plusieurs personnages qui se rencontrent petit à petit au cours de l’histoire : Natale, "Mike" et Lauriano veulent récupérer le butin que le clan des Milanais leur a pris mais au cours de leur péripéties Lauriano va faire une rencontre qui va bouleverser sa vie : elle se nomme Mina…

Chaque nouveau tome de David-B est une révélation graphique, un évènement en soit… Niveau dessins donc ses aplats de noirs et ses combats titanesques entre des millions de personnages sont toujours aussi surprenant. On est bluffé (bon il faut aimer la bd « nouvelle génération »). Niveau histoire maintenant, c’est plus léger…car c’est un prologue (c’est le titre du livre). Tout est basé sur une rencontre amoureuse entremêlé d’une histoire policière en parallèle… On reste sur sa fin. De plus, le cadre historique de cette bd ne permet pas à l’auteur d’avoir des idées aussi surprenantes que pour son autre série les chercheurs de trésors chez dargaud. Ma note 6/10

3 commentaires:

Hiber le hibou a dit…

Moi les chercheurs de trésors j'avais bien aimé, mais sans plus. Enfin je l'avais largement préféré à l'ascension du haut-mal, même si l'histoire m'avait moins marqué.
C'était surtout les couleurs qui étaient excellentes dans les chercheurs de trésor. Parce que l'histoire... pas super super si je me souviens bien... un groupe de justiciers bagdadi partent à la recherche du bébé d'une amie à eux kidnappé par un prophète caché sous son turban... qui envoie plein de méchants (désolé, j'ai oublié qui c'était... des zombis ?) semer la panique dans la ville. Ce qui sauvait la BD c'était les personnages secondaires je crois, surtout le forgeron et sa maîtresse la flamme, incarnation du dieu Zoroastre (dieu du feu chez les persans). C'était sympa ça. Le vieux aussi. Enfin ouais, cette BD était très bien quand même... y a le tome 3 qu'est sorti ?

Sinon l'histoire de "par les chemins noirs" me met l'eau à la bouche, j'irais aussi le lire en loucedé à leclerc après les exams, promis. J'avais remarqué la couverture (magnifique au passage)mais ni l'auteur ni le titre m'avait ne serait-ce que donné envie de le feuilleter.

Monsieur P a dit…

Les chercheurs de trésors est une magnifique série, à lire juste après l' oeuvre majeure de david B : l'ascension du haut mal. Le tome 3 n'est tjrs pas sorti pour le moment.
Le tome 1 des chercheurs était original grace à des tonnes de petites trouvailles qui te permettait d'entrer au maximum dans l'univers ( la déesse du feu, la pays du non où...), le tome 2 était donc moins interressant car l'effet de surprise n'était plus là.
Avec par les chemins noirs, ne t'attends pas à trouver du fantastique. ça ressemble plus à l'une de ses oeuvre parue chez Dupuis : la lecture des ruines

hib hib... roger, une aut'bière a dit…

Bon, histoire qui se ramollit un peu au fur et à mesure, mais dessin assez sympa (surtout la bonne femme, c'est la seule du bouquin mais qu'est-ce que sa coupe de cheveux est sexy !!! mireille mathieu n'a qu'à bien se tenir, la concurrence arrive) et dialogues bien écrits, le décalage améliore grandement le récit. Enfin ce que je veux dire, c'est que l'idée de mettre tous les exclus et tous les poètes de la planète au même endroit juste au sortir de la première guerre mondiale a un certain charme. Et que forcément ça donne des dialogues assez originaux, en tout cas introuvable dans n'importe quel album de chez Soleil, avec tout le bien que je pense des BD de Soleil (pour les 15-16 ans)