Critiquer un album ou un jeu... Quel exercice bien difficile !
Comment puis-je donner un avis sur un dessin alors que je suis bien incapable de faire une planche de bd cohérente ?
Comment puis-je critiquer un jeu de société alors que je n'ai pas idée de la galère que ça peut être pour l' éditer ?
Qui suis je pour revêtir le costume de juge ?
C'est ces quelques questionnements qui me font arrêter de temps en temps la publication sur ce blog mais...
Il faut savoir que tous les avis postés ici sont partiellement partisans... En effet, j'ai fait la démarche d'acheter le jeu ou le livre... Je ne suis donc pas impartial !
Alors on va dire que ce blog est là pour mettre en lumière certaines œuvres, pour voir mes coups de cœurs et mes déceptions mais attention, il est nécessaire de se faire sa propre opinion !

La vie d’un sous homme :


Parlons de Alim le tanneur, bd de Lupano ( scénariste) , Augustin ( dessin et couleur ) et Peneloup ( couleur ) chez delcourt.

Voici de quoi parle cette bd qui comporte pour l'instant 2 tomes : Dans l'empire de Jésameth, être un hors-caste, c'est n'être pas tout à fait un homme. Alim, sa fille et son pépé sont de ceux-là.

Tanneur de profession, Alim a la charge de recycler les corps sans vie des sirènes tueuses ( on est bien loin de Ariel la petite sirène de disney) qui viennent s'échouer sur les plages de la cité impériale. Mais le destin redistribue parfois les rôles. Un soir pas comme les autres, l'océan vient confier au plus humble des hommes le plus grand des secrets. Un secret qui va bouleverser les croyances de la cité de Jésameth, un secret qui va forcer la famille d'Alim à s'expatrier à se faire traquer...

Je vais faire une critique non constructive : wahou ! Cette bd est excellente est mérite une place de choix dans la collection terres de légendes. Les dessins semi-réalistes de Mme Virginie Augustin sont d'une pure beauté. Les planches fourmillent de détails et le style disney apporte un cachet particulier à l'ensemble. Bul, la fille de Alim est à croquer dans cet album... On a envie d'avoir une petite comme celle là... Les personnages respirent la vie même si c'est vrai, le clichet la vilain est vraiment vilain est toujours présent. Les couleurs sont magnifiques également, e, totale collaboration avec le trait fin et précis de la dessinatrice.On voit qu'il y a eu un réel travail là dessus ( comme peut faire le coloriste Walter) .

Voilà pour le dessin, coté scénar' on s'attend à un truc léger, sans grande prétention, ni scénario bien intéressant. Et c'est là que l'on est surpris. Le scénario a l'air très riche, en tout cas c'est très intéressant. On alterne avec gravité et légèreté, c'est un régal. Bien entendu, il faut attendre de lire toute la saga, mais là je suis plus qu'optimiste. Ma note 8/10

1 commentaire:

Le commentateur fou d'orléans a dit…

Euh, j'peux passer la lire chez toi ? (m'étonnerais qu'j'la trouve à Auchan)