Critiquer un album ou un jeu... Quel exercice bien difficile !
Comment puis-je donner un avis sur un dessin alors que je suis bien incapable de faire une planche de bd cohérente ?
Comment puis-je critiquer un jeu de société alors que je n'ai pas idée de la galère que ça peut être pour l' éditer ?
Qui suis je pour revêtir le costume de juge ?
C'est ces quelques questionnements qui me font arrêter de temps en temps la publication sur ce blog mais...
Il faut savoir que tous les avis postés ici sont partiellement partisans... En effet, j'ai fait la démarche d'acheter le jeu ou le livre... Je ne suis donc pas impartial !
Alors on va dire que ce blog est là pour mettre en lumière certaines œuvres, pour voir mes coups de cœurs et mes déceptions mais attention, il est nécessaire de se faire sa propre opinion !

Une bd sompteuse !



Petite critique brève de la saga Korrigans publié chez Delcourt collection terre de légende.

Pour résumé le début de cette histoire, rien ne vaut la 4ème de couverture du premier tome :
Irlande, province d'Ulster. An mille cent de notre ère. Première nuit de Novembre... C'est la nuit de Samain, celle où s'ouvrent des passages reliant notre terre au monde des dieux des temps héroiques et des créatures enchantées. Au cours d'une nuit, le destin de Luaine (une petite fille) va être boulversé. Les Formoires, dirigés par un seigneur des ténèbres, tuent son père et capturent son grand père ainsi que sa mère. Receuillie in extrémis par 2 korrigens, Luaine va braver tout les dangers dans un monde magique pour délivrer ses parents et peut être changer la face du monde en éliminant les sombres projets du seigneur des ténèbres.

Il est vrai que le scénario de Mosdi ne brille pas de part son originalité. On tombe dans une légende avec un héros et 2 forces ( les méchants et les gentils) qui s'affrontent dans une guerre sans fin. C'est du seigneur des anneaux tout craché. Certaines trouvailles sont intéressante avec notamment un monstre permettant de diriger un navire ou bien une femme capable de se muter en loup. Rien de bien neuf vous aller me dire mais on rentre dans l'histoire malgré tout. J'adore tout particulièrement les phases où les personnages principaux sont continuellement traqués.

L'interêt réel de cette série est sans doute le dessin... C'est sompteux. Je ne sais pas comment Civiello fait cela. Les couleurs sont parfaites, le trait magestueux malgré son aspect un peu statique par moment. Un travail graphique qui n'a pas à palir à coté d'un Bilal. On croirai un travail d'illustrateur... Par moment on a même l'impression que les bulles gachent le dessin ! On peut remarqué également que cet artiste (et on peut parler d'artiste) a réellement progressé par rapport à serie précédente : la graine de folie. La narration est plus fluide avec des planches plus classiques et les personnages ne "varient" plus d'une case à l'autre.

C'est typiquement le style de bd qui nous plonge dans des univers fantastiques qui font rêver et civiello y est pour quelque chose. A lire . 7/10

1 commentaire:

reno a dit…

Hello,

I have visited your blog and i wanted to leave a small message...just to say "hello from belgium".

Nice blog !

Best regards.

Reno